Et si nous parlions du Diable ? (épisode I)

29/06/2015 00:22

" Le diable, je suis bien obligé d'y croire, car je le sens en moi "

(Charles Baudelaire)

Si l'on veut aborder le problème du diable, il faut avant tout être certain que
Dieu existe !

Le grand Jacques Monod affirmait : "Un scientifique qui croit en Dieu est un schizophrène."

" La religion du futur sera cosmique. Elle devra transcender l'idée d'un Dieu existant en personne et éviter le dogme ", affirma Albert Einstein.

Cependant, en 2010, l'idée de Dieu n'est plus tabou chez les scientifiques, il faut reconnaître que les dernières découvertes les poussent à s'interroger : l'Univers a-t-il un sens ?

Déjà, au début du siècle dernier, nombreux furent  les chercheurs qui commencèrent à s'intéresser à l'existence de créatures extrahumaines Le célèbre physicien anglais, William Crokkes (1832-1919) déclara devant deux cents membres  de la Société royale britannique dont il venait de prendre la présidence :

" Je ne crois pas qu'il y ait dans mon palmarès scientifique de recherches aussi importantes que les recherches psychiques que j'ai effectuées depuis trente ans et dont  j'ai publié les résultats, à savoir qu'il existe au-delà du monde sensible, des puissances ultra-humaines. "

La physique quantique ouvrant des horizons insoupçonnés, la vision d'un monde métaphysique et extrahumain fascine. Plusieurs décennies de matérialisme acharné n'ont pu devenir à bout de cette aspiration humaine légitime et naturelle. L'homme moderne ne se satisfait plus de l'explication exclusivement physique et pseudo-scientifique du monde et de la vie. Il veut passer de l'autre côté du miroir, explorer des univers interdits, ces mondes invisibles, qu'il présent et le hantent; un " Ailleurs " où existent d'autres forment de vie aussi réelles que les nôtres.

L'histoire des religions fourmillent de cas de rencontres entre des entités venues d'une autre dimension et des terriens. Les cas de manifestations mariales foisonnent. Dans une attitude que nous qualifierons de sage, l'Eglise catholique prend un net recule face à ces apparitions. Plus troublantes sont les visions liées à un univers infernales. Elles sont rares mais pourtant évidentes. Les manifestations  diaboliques  sont beaucoup moins fréquentes, cependant certaines remontent à l'aube du monde.

Il est possible d'en retrouver la trace dans de nombreuses mythologies profanes.

Pour les croyants, Satan apparaît dans la Bible dans le Livre de Job. Par la suite, il ne se manifestera plus dans l'Ancien Testament.;

Dans le Nouveau Testament, les références aux démons et autres esprits sont fort nombreuses. L’Evangile de Matthieu relate un exorcisme pratiqué par Jésus :

" Comme il était arrivé de l'autre côté, au pays des Gadaréniens, deux démoniaques vinrent à sa rencontre, sortant des tombeaux, si dangereux que personne ne pouvait passer par ce chemin-là. Et les voilà qu'ils se mirent à crier:

" De quoi te mêles-tu, fils de Dieu  ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ? "Or, à quelque distance, il y avait un grand troupeau de porcs en train de paître. Les démons suppliaient Jésus, disant : Si tu nous chasses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.". Il leur dit : " Allez "! "Ils sortirent et s'en allèrent dans les porcs; et tout le troupeau se précipita du haut de l'escarpement dans la mer, et ils périrent dans les eaux. -- (Matthieu--8/9).

D'anciennes chroniques nous révèlent qu'en l'an 303, Satan, sous les traits d'un ange, apparut à sainte Julienne d'Izmir (Asie Mineure ).

Vers 304, sainte Marguerite d'Antioche vit un "Dragon " se manifester dans sa prison.

En 981, saint Wolfgang qui priait dans une église, remarqua un loup qui bondit vers le démon et le mit en fuite...Remarquons la similitude entre le nom du saint et l'animal salvateur.

Mieux connue est  l'apparition du diable, à Eisenach, devant Luther qui traduisait la Bible. Ce dernier le chassa en lui jetant son encrier. Le liquide noir qu'il contenait a laissé une trace encore visible aujourd'hui !

Le bon curé d'Ars, Jean-Marie Vianney fut, comme chacun le sait tourmenté par le démon, qu'il nommait " le Grappin ".

Un adversaire a identifier...

« (…) Hé bien d’après ce qu’on en a dit, il était plus qu’un homme,
tant par ses pouvoirs que par sa méchanceté.  En réalité, ce serrait à cause de la corruption dont il avait contaminé le peuple et que tout le pays a été détruit (…) »

(La ville du gouffre, « Deep Maracot » Sir Arthur Conan Doyle, page 187,
chapitre VII)

Le Diable depuis le moyen âge, inspire la crainte dans l’esprit des humains, chez les latins: diabolus, ou du grec Διάβολος signifient « jeté à travers ou expulsé »).
On le retrouve dans nombre de catastrophe et de désastres qui lui sont imputés, voire de contrôler l’esprit de certains criminels qui eux-mêmes sont persuadés d’en recevoir ses ordres et de les exécuter.

Dans le Manichéisme, le principe du mal est à égalité avec le principe du bien et dans la tradition judéo-chrétienne, comme nous l'avons vu, le mal est insufflé dans le monde par une entité, le Diable, qualifié d’Ange déchu. Déchu, comme le sont   les empereurs !

Lucifer, à l'instar de Prométhée aurait apporté le feu de la connaissance aux hommes (n'oublions pas que les premières communautés chrétiennes désignaient Jésus par le titre de Porteur de Lumière littéralement « Lucifer » en latin, ou « Phosphoros » en grec,).   

La mythologie nous relate que Zeus, pour avoir été trompé, punit Prométhée en retirant le feu (la connaissance) aux hommes. Mais nous ignorons si Prométhée n'a pas  été dupé par les Dieux, et que le Feu qu’il livra aux mortels ne lui avait été donné pour tromper et asservir la race humaine ?...

Lucifer (L’Archange rebelle dont toutes les légendes affirment, qu’il était le plus beau des Anges) est une « étoile tombée ». Il est généralement assimilé à Vénus, « l’Etoile du matin. (Le porteur de Lumière) était le nom que donnaient les Romains à Vénus « Etoile matutinale » qui annonçait le lever du soleil.

N.B. Lorsque l'on relit " Notre-Dame de Paris ", avec des yeux bien ouverts, il est possible de constater que Victor Hugo donne dans son récit, des noms bien étranges à tous ces personnages : Esméralda, c'est Vénus, Phébus est le soleil...Notre plus grand poète national dévoile dans ce chef d'œuvre les clés cachées d'une connaissance hermétique et alchimique que l'on redécouvre dans " Le Mystère des Cathédrales "
de Fulcanelli ! 

A l’origine du mal, l’esprit funeste qui règne sur le monde est représenté sous divers aspects qui oscillent souvent sous forme d'allégories réelles ou imaginaires, « homme animal : ours, bouc, dragon, rapace, etc. » La déesse à tête de lionne de l’Égypte antique, Sekhmet, qui détruisit l’humanité sur ordre de Rê entre dans ce pandémonium.  
Pour de nombreuses croyances primitives, le bien et le mal sont tous deux issus de la même déité, car celle-ci est considérée comme le contenant de tout ce qui existe, celle-ci est donc à la fois capable de bien et de mal …Comme le genre humain, hélas…

Nous ajouterons notamment que pendant plusieurs siècles, l’Eglise  et ses saints bourreaux patentés de l’Inquisition, « ensoutanés et encagoulés », a bien servi le Démon en prétendant le traquer…

Le XXIe siecle est-il religieux ou superstitieux ?

Notre monde moderne, après s'être fourvoyé dans un matérialisme outrancier dont nous subissons chaque jour la perversité, commence à se tourner vers un spiritualisme encore plus outrancier. Pseudo-religions, occultisme à bon marché, sectes fleurissent comme les pâquerettes au printemps. De fausses églises, d'étranges Ordres de Chevalerie, différentes Obédiences maçonniques sauvages voient le jour quotidiennement. Comme le disait René Guénon, il y a une nette confusion entre les domaines psychique et spirituel; et cette confusion, même lorsqu'elle ne va pas jusqu'à la subversion, assimile le spirituel à ce qu'il y a de plus inférieur dans l'ordre psychique. Ce grand initié affirmait, ceci est en quelque sorte une conséquence naturelle du fait que les Occidentaux, depuis longtemps déjà, ne savent plus distinguer l'âme et l'esprit. Nous pouvons ajouter que le dualisme cartésien y est assurément pour beaucoup, puisqu'il confond en une seule et même chose tout ce qui n'est pas le corps. dans le langage courant; le nom d'esprits est donné vulgairement à des entités psychiques qui n'ont certes rien de spirituel.

Il suffit de constater le nombre effarant de sectes qui pullulent pour juger de la confusion qui règne en ces temps dits de progrès et de rationalisme. Nul n'ignore que parmi ces dernières certaines sont d'ordre démoniaque et satanique. L'actualité nous rapporte chaque mois les outrances commises dans les cimetières ou le saccage de lieux de cultes appartenant à divers courants religieux. C'était en parfaite connaissance de cause que René Guénon a écrit : " C'est là, en effet, prendre la spiritualité "à rebours ", lui substituer ce qui en est littéralement l'inverse, puisqu'il conduit inévitablement à sa perte définitive, et c'est en quoi consiste le satanisme proprement dit; qu'il soit du reste conscient ou inconscient suivant les cas, cela change assez peu les résultats; et il ne faut pas oublier que le satanisme inconscient  de certains, plus nombreux que jamais à notre époque de désordre étendu à tous les domaines, n'est véritablement au fond, qu'un instrument au service du satanisme conscient des représentants de la contre-initiation.

 

" La plus belle ruse du diable est de vous faire croire qu'il n'existe pas "

(Charles Baudelaire)

 

 

Article à suivre… (épisode II)

 

Guy Tarade et Christophe Villa-Mélé©

Illustration pacte Urbain Grandier avec le Diable

(Le Diable et la possession démoniaque – Exorcismes et Exorcistes – Possession et Possédés dans le monde contemporain par Hervé Masson.)

 

 

Bibliographie et Webographie :

 

Le Diable et la possession démoniaque – Exorcismes et Exorcistes – Possession et Possédés dans le monde contemporain par Hervé Masson – éditions Pierre Belfond – collection sciences secrètes – Paris 1975

La ville du gouffre, Sir Arthur Conan Doyle – Nouvelles éditions Oswald – Paris 1981. Première édition de l’ouvrage aux éditions rencontre en 1970

Prométhée http://fr.wikipedia.org/wiki/Prom%C3%A9th%C3%A9e

Le Diable http://fr.wikipedia.org/wiki/Diable

http://fr.wikipedia.org/wiki/Succube