L’homme zombie

28/06/2015 12:29

Les chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique ont réussi à rendre des oies insatiables, en les opérant du cerveau. Elles se gavent elles-mêmes, demain, il n’y aura plus qu’à prélever leur foie pour le réveillon.

Toutes ces expériences sur les animaux peuvent conduire à un « super-nazisme » où l’homme aura  perdu sa personnalité. Certains spécialistes du cerveau sont prêts à exploiter leurs découvertes au bénéfice de groupes de pression et d'asservissement. La Shoa de triste mémoire nous en a fourni l'exemple.

                                                      Métro-Dodo-Robot…

Nous sommes à une époque d’abêtissement total, où les mentalités frappées d’anathème sont trop préoccupées par l’éphémère et du semblant qu’elles donnent à leur voisinage sans se rendre compte, que la contre initiation s’est installée sur le monde, comme la gangrène sur un membre que l'on doit amputer ! »

« Nous, nous préoccupons de savoir comment voyager dans le temps, sans être certain que nous soyons à même de bâtir le futur. Si  les mentalités actuelles ne changent pas, nous  pouvons imaginer que les générations qui nous succèderont, seront un jour marquées de codes barres, et auront des cerveaux génétiquement modifiés programmés avant la naissance… »

Les révélations de Saint Jean

« Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie, et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le temps est proche. » (Apocalypse, 1-3)

Une lecture de l’Apocalypse, laisse penser que les versets de Saint Jean, l’évangéliste,  nous sont révélés comme un livre ouvert  que nous ne savons pas décoder !  

«L’homme a le choix d’un destin qui n’est pas forcement prédestiné» car rien à l’avance ne peut être écrit sur le futur, à moins bien sur d’appartenir à un monde dont la réalité ne serait pas la nôtre, ce qui pourrait certainement expliquer de nombreuses prophéties…            
Une anecdote historique rapporte qu’un clairvoyant avisait Napoléon avant de mener chacune de ses batailles. Pour la dernière, l’empereur, habitué au succès des opérations militaires qu’il menait, était certain à l’avance qu’il la remporterait et n’avait pas jugé utile de s’enquérir des conseils habituels de son visionnaire, s’il l’avait fait, sans doute qu’il n’aurait jamais perdu à Waterloo puisqu’elle n’aurait pas eu lieu. C’est dans ces cas là, que l’histoire ne tient qu’à un fil…peut-être tenu dans les doigts d'un invisible meneur de jeu !

Dans le cadre d’une pure théorie de science fiction, imaginons un instant qu’il existe des interconnexions entre des mondes parallèles et que des êtres aient  la possibilité d’intervenir sur le déroulement de certaines actions pour nous  transmettre des informations concernant le déroulement d'événements qui se réaliseront dans le futur. Il nous est alors possible de supposer  que certains voyageurs intemporels ne seraient  pas nécessairement animés de bonnes intentions à l’égard des univers qu’ils visitent, et partant de ce principe, l’éternel combat « des fils de la lumière contre les fils des ténèbres » prendrait alors tout son sens dans l’équilibre des mondes. Cette hypothèse fut celles des Essénien de Qumran
Cependant la question reste entière : qui est derrière tout cela et pourquoi ?

Peut être trouverons nous quelques réponses dans les textes de Jean !

Ce dernier nous dit qu’il y a deux bêtes : l’une, a dix cornes et sept têtes,  l’autre, une tête de léopard, des pattes d’ours et la gueule d'un lion.

Au verset 14, « la deuxième bête (le fils) incite à dresser une image en l’honneur de la première bête qui porte la blessure du glaive et qui a repris vie. »

Ces mots sont vraiment lourds de sens, et le lecteur avertis appréciera à leurs justes valeurs les versets 19-31 et 20-14 de son évangile D’ailleurs, il nous faut savoir lire entre les lignes :

« Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte pas la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. Celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête. » (Apocalypse, 14-17)

« C’est le moment d’avoir du discernement : Car c’est un chiffre d’homme et son chiffre est 666. » (Apocalypse, 14-18)

Bien curieusement, il apparaît que ces deux versets sont en parfait accord avec l’époque que nous vivons. Parce que l’Union Monétaire Européenne n’a qu’un objectif en tête, celui de dépasser le Dollar, en ralliant à « l’Euro »,
sa monnaie unique, un maximum de pays ou nul ne pourra acheter ou vendre sans sa marque . Ce sigle figurant  la gueule d’un monstre montrant ses dents, ne serait être autre que  l’Antéchrist symbolisé par le croissant.

Ce n’est pas le fruit du hasard si la valeur d’un Euro est = 6,55957 : il ne manque plus  que 0,10043 pour que cette monnaie atteigne les 6.66000  € ! Aujourd’hui  tous les produits que nous achetons en grandes surfaces sont étiquetés à l’aide de code barres dans lesquels se cache le nombre 666. Il est dit par Saint Jean que ce chiffre est un chiffre d’Homme, et de l’Homme à oméga W  il n’y a qu’un pas !
Quand l’union européenne aura tissée sa grande toile et sera devenue le nouvel ordre économique mondial, nous serons à l'aube du Grand  Bouleversement !

Les Biochips de la bête

« A tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite et sur le front. » (Apocalypse, 14-16)

Que ce soit sur la main ou le front, la technologie est prête et a déjà été expérimentée sur d’autres parties du corps. Dans un futur proche, chaque personne pourrait recevoir un numéro d’identification codifié dans une puce.

De récentes découvertes permettent déjà l’identification des yeux. Eye Dentify INC, une société américaine spécialisée dans la sécurité a mis au point un détecteur qui ressemble à une paire de jumelles. Il reconnaît chaque individu grâce à la spécificité des réseaux sanguins de ses deux yeux. Le taux d’erreur est de moins d’un cas sur un million.

Régis Vanoni, un chercheur niçois, a, quant à lui mis au point un principe d’identification basé sur la fréquence biologique particulière de chaque personne.

Il s’agit de la détecter au bout de chaque doigt par un doppler.

Allant bien plus loin, certaines banques pensent que dans le futur, chaque client pourrait porter son code particulier, imprimé de manière invisible sur son front ou sur sa main, à l’aide d’un laser. L’opération sera sans douleur et extrêmement rapide.

Aux Etats-Unis, des supermarchés comme Sears, Montgomery, Wards, Burgus, etc,  et en France, Leclerc, ont reçu des capteurs adaptables sur leurs caisses enregistreuses, capables de procéder à ces identifications spécifiques. Bien entendu, l’appareil électronique pour reconnaître la marque sur la main ou sur le front n’est pas encore installé chez eux, mais sa place est prévue pour une futur qui ne saurait être lointain.

Le téléphone mobile a fait son apparition depuis dix ans sur le marché des consommateurs. Il a séduit par son côté attractif de nombreuses personnes. Cet appareil de flicage, véritable espion, est capable de fournir en quelques minutes  de précieux renseignements sur un individu tel que : la localisation par satellites géostationnaires d’où sont transmis ses appels, qu’elles sont les personnes qu’il contacte, celles qui lui téléphonent, leurs adresses et leurs numéros de compte bancaire. Absolument tous les paramètres dont "ON" a besoin pour retrouver quelqu’un.

« Nous vivons une époque formidable dans un monde merveilleux  … »

Le symbolisme du drapeau Européen révélé par Saint Jean

Le drapeau Européen symboliserait-il le nouvel empire ? Appelant à confondre les deux polarités du monde manifesté par ses deux luminaires : celle du jour, solaire et mâle : celle de la nuit, lunaire et femelle. « Un grand signe apparut dans le ciel : une femme, vêtue du soleil, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. » (Apocalypse, 12-1), c’est le Cygne (l’oiseau) et non pas le signe qu’il faut entendre dans le verset de Saint Jean.  « Ils nous donnent l’illusion de vivre dans la lumière alors que nous sommes en pleines ténèbres … » Tout laisse à penser que dans un futur proche, les chefs d’états de l’union Européenne seront soumis à l’autorité d’un Monarque qu’ils auront élus eux même.
 

Cet Antéchrist, l’enfant du Mal, auquel finalement cette union  donnera naissance, n’aura d’autres desseins que d’asservir la race humaine, et qui plus est,  la soumettra à une implacable dictature.

« Elle mit au monde un fils, un enfant mâle ; c’est lui qui doit mener paître toutes les nations avec une verge de fer. » (Apocalypse, 12-5)

Le drapeau Européen avec sa couronne céleste de 12 étoiles symbolise à lui seul dans son absolu : le pouvoir et la puissance de la bête !

« Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie. » (Apocalypse, 2-10)

Ces naïfs qui œuvrent pour le côté obscur de la force, s’imagineraient-ils en obtenir le salut éternel ? 
Comme l'a écrit Baudelaire, la plus grande malice du diable, c'est de nous faire croire qu'il n'existe pas.
La Sagesse des Anciens affirmait que le Malin finissait toujours par étrangler ses disciples.

 

Guy Tarade et Christophe Villa-Mélé©

Image : http://www.agencenetdesign.com/tag/interaction-homme-machine/